Terminus de la porte de Saint-Cloud – Ligne 9

15 Janvier 2020

Sur la ligne 9, la semaine a été marquée par l’agression d’une conductrice de la ligne et l’arrestation de l’un de ses collègues par les CRS, lors de la manifestation du jeudi 9 janvier.

La conductrice, qui voulait simplement récupérer son téléphone tombé au sol près des CRS, a été violemment frappée à la tête par derrière, alors qu’elle s’éloignait des CRS, ce qui lui a valu plusieurs points de suture. L’autre gréviste a été embarqué et a passé 24 heures en garde à vue. Il est accusé d’outrage et de rébellion. Les images de ce moment, filmées par un portable, ont été largement partagées et ont choqué tout le monde par la violence gratuite dont elles témoignent.

Le lendemain, les grévistes des deux terminus de la ligne se sont retrouvés nombreux pour dénoncer cette violence et soutenir leurs camarades. L’assemblée générale a décidé une opération ligne morte les lundi et mardi suivants, pour marquer le coup. Plusieurs grévistes se sont ensuite rassemblés devant le commissariat du 8e arrondissement de Paris pour demander la libération de leur collègue, qui est effectivement sorti dans la soirée.

Lundi 13, le nombre de grévistes était à un haut niveau, comme tous les jours depuis le début de la grève. Mais les métros ont encore moins bien circulé sur la ligne que d’habitude, car les grévistes étaient allés dire à la direction qu’il valait mieux qu’elle n’utilise pas trop les agents de la réserve générale pour remplacer les grévistes ce jour-là… et c’est ce qu’elle a fait.