Ghosn, un licencieur licencié

15 Janvier 2020

Carlos Ghosn, ex-PDG de Renault-Nissan, emprisonné au Japon pour avoir joyeusement tapé dans la caisse, évadé grâce aux services de barbouzes de luxe, veut aller devant les Prud’hommes. Renault, prétend-il, l’aurait licencié, au lieu de le mettre en retraite en lui versant les primes afférentes et les paquets d’actions auxquels ont droit les hauts cadres.

Tueur d’emplois en série, exploiteur sans vergogne entassant son magot aux crochets de l’entreprise, Ghosn veut maintenant en appeler à la justice pour faire valoir ses droits de salarié. On doute que, parmi les dizaines de milliers de travailleurs qu’il a licenciés durant sa longue carrière et les centaines de milliers à qui il a fait suer sang, eau et profits, il s’en trouve beaucoup pour venir témoigner en sa faveur.