Assistantes maternelles : “gilets roses” en colère

20 Novembre 2019

Mardi 19 novembre, les nounous étaient en grève.

Elles refusent un article du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020 qui veut leur imposer d’actualiser leurs références sur le site dédié de la Caisse d’allocations familiales en y indiquant leur adresse, leurs disponibilités, leurs congés, leurs tarifs… sous peine de perdre leur agrément.

Le gouvernement présente la chose comme un système facilitant leurs relations avec les parents qui les emploient.

Les assistantes maternelles ne l’entendent pas de cette oreille. Elles y voient un flicage. Elles s’opposent notamment à l’obligation de rendre publique leur adresse qui mettrait en danger leur propre famille mais aussi les enfants accueillis : « On n’est pas contre ce site, c’est juste qu’on ne veut pas qu’il nous expose à la vue de tous. On veut que notre sécurité soit garantie. » Quant à l’obligation d’affichage des tarifs, certaines dénoncent une mise en concurrence confinant au nivellement par le bas.

En début d’année, endossant leurs gilets roses, les nounous s’étaient mobilisées contre un projet qui visait à restreindre leurs maigres droits au chômage, et avaient fait reculer le gouvernement. De quoi les encourager à se remettre en lutte.

Sophie GARGAN