Safran – Villaroche : réunis pour préparer le 5 décembre

13 Novembre 2019

Jeudi 7 novembre, environ quarante ouvriers de Safran à Villaroche, en Seine-et-Marne, se sont réunis pendant leur pause-déjeuner pour discuter ensemble de ce qu’ils allaient faire le 5 décembre.

Lancée par des travailleurs en colère, syndiqués et non syndiqués, cette réunion a fait son effet et a rendu la direction plutôt fébrile.

Même si les syndicats de l’entreprise n’avaient pas encore commencé à appeler au 5 décembre, cette date était déjà dans bien des têtes et des discussions. Plusieurs ouvriers se demandaient quoi faire à l’occasion de cette journée de mobilisation de tous les travailleurs. Ils ont décidé de faire le tour de leurs deux secteurs pour appeler à une réunion, afin de se compter et de préparer cette journée.

Parmi les quarante présents à la réunion, beaucoup sont intervenus et ont exprimé leur ras-le-bol. Postes supprimés alors que l’entreprise se porte très bien, intérimaires licenciés, conditions de travail dégradées, manque de respect de la part de la hiérarchie, tout y est passé !

Les présents ont voté le principe de se retrouver la semaine suivante en essayant d’amener plus de monde, et de se mobiliser dans l’entreprise le matin du 5 décembre pour bien montrer leur colère à la direction. Cela n’exclut évidemment pas la participation à une manifestation à Paris dans l’après-midi.

Depuis, des chiffres concernant la bonne santé de l’entreprise ont été publiés : le chiffre d’affaires est en hausse de 14 %, le nombre de moteurs livrés sur les neuf derniers mois est passé de 1 575 à 1 643 à effectifs constants. De quoi alimenter la colère des travailleurs mobilisés.

Correspondant LO