Warren Buffet : payer ? Vous n’y pensez pas !

06 Novembre 2019

Warren Buffet, quatrième fortune mondiale, se demande quoi faire des 128 milliards de dollars de liquidités dont dispose le fonds Berkshire Hathaway dont il est le principal actionnaire et le dirigeant. Il n’y aurait pas sur le marché de placement assez rentable, d’entreprise à racheter ou de paquets d’actions à ramasser suffisamment attractifs. Les autres actionnaires du fonds s’inquiètent, car cet amas de capital non placé pèse sur les résultats du groupe, voire menace sa crédibilité. Pour les rassurer, Buffet parle d’un coup géant en préparation, d’un rachat de la taille d’un éléphant...

Il se trouve que Berkshire Hathaway est propriétaire de l’usine Lubrizol de Rouen et il est probable que l’incendie de l’usine et ses conséquences catastrophiques soient dus aux économies faites sur la sécurité. Il n’est pourtant pas question qu’un seul des dollars, même inutilisés, de Warren Buffet vienne payer les dommages causés par Lubrizol.

Le capitalisme est une pompe à finances qui ne fonctionne que dans un sens : des usines et des travailleurs exploités vers les coffres des financiers, jusqu’à exploser en bulle spéculative... à moins d’une révolte sociale.

P G