L’amiante tue

06 Novembre 2019

Ils sont bien visibles, tous ces autocollants qui nous informent de la présence d’amiante dans les installations. Nous informer, c’est déjà un progrès.

Maintenant, il faudrait des protections respiratoires pour ceux qui travaillent à proximité. Des protections validées par le service médical, pas des masques bon marché.

Un suivi médical aussi, ce serait la moindre des choses.

ArcelorMittal Florange