Conforama : magouilles financières

06 Novembre 2019

Alors que le groupe Conforama annonce la suppression de 1 900 postes, la maison-mère de l’enseigne d’ameublement, le groupe sud-africain Steinhof, fait l’objet d’une plainte de salariés et de syndicats.

Propriétaire de Conforama depuis 2011, Steinhof est accusé de fraude massive. En 2017, un trou de six milliards d’euros avait été découvert dans ses comptes, le PDG avait dû démissionner et le cours de l’action s’était effondré.

Un avocat des plaignants estime que cette fraude a eu inévitablement des conséquences sur les bilans financiers de Conforama qui auraient été dépréciés de 1,5 milliard d’euros. La direction répond bien sûr qu’elle n’aura aucune conséquence pour les salariés. Mais comment la croire alors que justement elle prétend justifier la suppression de 1 900 postes par des difficultés financières ?

Le groupe Steinhof est un géant dans son secteur. Présent dans trente pays, il possède plus de 6 000 magasins et emploie près de 90 000 salariés. Et si aujourd’hui il connaît quelques problèmes du fait des manœuvres de ses patrons margoulins, pendant des années il a été florissant. Il n’y a donc aucune raison pour que ses salariés dans le monde entier payent pour les combines de ces gens-là.

Cédric DUVAL