Calais : ignominie contre les migrants

06 Novembre 2019

Un spectacle public autour d’un dragon géant créé par la compagnie La Machine a été inauguré à Calais ces derniers jours. La maire, Natacha Bouchart, a pris prétexte de ces festivités pour interdire désormais aux migrants de stationner dans le centre-ville et aux associations humanitaires de leur distribuer des repas dans la zone de la gare, comme elles le font quotidiennement.

Cette mesure scandalise les bénévoles et beaucoup de Calaisiens, qui ne voient pas le rapport entre une fête et l’interdiction de la distribution de repas à des réfugiés démunis. D’ailleurs le créateur du dragon, François Delarozière, a tenu à exprimer son désaccord avec l’arrêté municipal.

Natacha Bouchart n’a pas attendu cette fête pour mener une politique abjecte contre les migrants : elle a déjà dans le passé tenté de leur interdire l’accès aux douches ou aux toilettes et harcelé les organisations humanitaires qui les aident à survivre. En prenant ces mesures ignobles par électoralisme, la maire marche clairement dans les pas de l’extrême droite.

Correspondant LO