Aux guichets : le parcours du combattant pour acheter un billet

06 Novembre 2019

Il est de plus en plus difficile d’acheter un billet en gare, notamment dans les grandes gares parisiennes. Quand un voyageur se présente pour acheter son billet TGV, il lui est désormais demandé s’il a pris rendez-vous !

La SNCF a supprimé tant de postes de vente et donc de guichets dans les gares, qu’elle n’est même plus en mesure de répondre à la demande dans des conditions acceptables, c’est-à-dire sans que les voyageurs aient à subir une trop longue attente. Le but évident est de les pousser à acheter leur billet sur Internet ou aux automates de vente des gares.

Mais pour toute une partie de la population, Internet reste d’un accès difficile et l’utilisation des automates de vente en gare l’est tout autant. Mais si elles préfèrent avoir accès à un être humain, elles doivent prendre rendez-vous… sur Internet.

Pour les vendeurs, cette situation est devenue complètement ingérable. Il y a bien sûr les voyageurs qui ne savent pas qu’il faut prendre rendez-vous et qui décident d’attendre qu’il y ait un guichet libre. Il faut donc jongler pour tenter de les faire passer entre deux rendez-vous. Résultat, les voyageurs sont excédés et c’est invivable pour les vendeurs.

La SNCF a deux objectifs : généraliser la vente sur Internet pour faire baisser le coût de la vente des billets et réserver l’espace dans les gares à des boutiques qui lui payent des loyers particulièrement élevés.

L’intérêt des voyageurs et des agents, ce n’est évidemment pas son problème.

Correspondant LO