La Manche : nouveau cimetière de migrants

16 Octobre 2019

Les corps sans vie de deux jeunes migrants irakiens de 17 et 22 ans ont été découverts échoués sur la plage du Touquet, dans le Pas-de-Calais, lundi 14 octobre. À proximité, une petite embarcation à rames, sans moteur, a été retrouvée.

Les contrôles dans les ports d’embarquement vers l’Angleterre étant de plus en plus stricts, les tentatives de traversée de la Manche par des migrants se multiplient. Fin août, ils étaient 1 473, contre 586 en 2 018, à avoir essayé de traverser cette mer dangereuse dans des embarcations de fortune, dans des kayaks, voire à la nage.

Le bras de mer qui sépare la France et l’Angleterre fait, en son point le plus étroit, une trentaine de kilomètres. C’est, paraît-il, la mer la plus fréquentée au monde. Pour quelques dizaines d’euros, il est possible de la franchir en avion, en bateau ou encore dans un TGV, par le tunnel sous-marin. L’été dernier, un artisan inventif a même franchi le détroit sur un engin volant de son invention, en 20 minutes, suscitant l’admiration générale. Mais, en raison d’un accord sordide entre des pays riches qui transforment leurs frontières en d’infranchissables murailles, des damnés de la terre y perdent la vie à 20 ans.

Michel BONDELET