Allocation adulte handicapé : une augmentation en trompe-l’œil

16 Octobre 2019

Le gouvernement communique actuellement sur l’augmentation de l’Allocation adulte handicapé (AAH) qui va augmenter de 40 euros par mois au 1er novembre. Par contre, il oublie de dire que ceux qui vivent en couple n’en verront pas tous la couleur.

L’an dernier l’AAH, que perçoivent 1,1 million de handicapés âgés de plus de 20 ans n’ayant pas encore l’âge de la retraite, était passée de 819 euros par mois à 860. En novembre elle devrait atteindre 900 euros. Le gouvernement explique que ces deux augmentations de 40 euros illustrent sa politique sur le handicap, déclarée « priorité du quinquennat ».

Ces 900 euros par mois sont nettement insuffisants pour vivre correctement, d’autant que nombre de handicapés ont besoin d’équipements (fauteuil électrique, logement aménagé, véhicule équipé, etc.) qui valent cher.

Mais, en même temps, le gouvernement abaisse pour la deuxième année consécutive le plafond de ressources permettant aux handicapés vivant en couple de toucher cette revalorisation de l’AAH. Sophie Cluzel, la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, a eu beau affirmer que cette disposition « ne fera pas de perdants chez les couples », la réalité est que 80 000 allocataires ne toucheront pas les 40 euros d’augmentation, et 150 000 seulement une partie, selon les associations.

Il est certainement plus important pour Macron d’augmenter le budget de l’armée.

Lucien DÉTROIT