Exonérations patronales : un puits sans fond

02 Octobre 2019

Pour les patrons, 2019 est une année particulièrement faste : ils bénéficient à la fois de la baisse, voire de la suppression, des cotisations patronales, pour un montant de 20,4 milliards d’euros, et du versement du CICE pour un montant de 20,2 milliards. Soit 40,6 milliards de cadeaux, en un an. Cela représente l’équivalent de 1,3 million d’emplois payés 1 800 euros nets, cotisations incluses : de quoi doubler les effectifs dans bien des hôpitaux, des écoles, des gares, l’entretien des routes ou des voies ferrées ou la construction de logements bon marché.

Mais l’Insee, qui commente ses chiffres, indique pudiquement : « L’année 2019 sera donc “double” en termes de dépenses publiques, mais son effet en termes d’incitation à l’emploi est incertain ». Malgré ses efforts, l’institut est incapable de trouver la trace des dizaines de milliards versés aux patrons au titre du CICE depuis 2013, dans une quelconque création d’emplois. Et pour cause, le nombre total de chômeurs inscrits à Pôle emploi est officiellement passé de 5,7 à 6,5 millions dans la même période.

C.B.