Démagogie de comptoir

02 Octobre 2019

Pour revivifier les villages ruraux, le Premier ministre Édouard Philippe propose d’ouvrir des bistrots. L’État distribuerait pour ce faire un millier de licences IV, celles qui autorisent la vente d’alcool, et assouplirait la réglementation en vigueur sur l’implantation des débits de boisson.

Depuis des dizaines d’années l’État a favorisé la politique du tout-voiture et du tout-supermarché, ruinant les commerces de village. Il a aussi soigneusement détruit les écoles rurales, les hôpitaux de proximité, les maternités, les trésoreries, les antennes de Sécurité sociale dans les bourgs et petites villes. Tout cela s’est ajouté aux fermetures d’usines, qui ont créé de véritables poches de chômage dans des petites villes ouvrières et les villages alentour.

Pour faire oublier cela, Philippe croit-il vraiment que la possibilité d’aller prendre un verre au bistrot suffira ?

P.G.