Pas d’argent ? Faites payer les pauvres !

25 Septembre 2019

Non, Macron n’est pas un incompris. Un éditorialiste des Échos a compati, le 24 septembre, disant qu’il est piégé par sa promesse électorale de baisser les impôts de 27 milliards au cours du quinquennat.

Pour cela, dit le journaliste, il faudrait une « croissance plus forte qui fasse rentrer plus d’argent ». Or elle est aux abonnés absents. Il suggère alors « la hausse du déficit public ». Hélas la dette a « ses limites », la zone euro « des règles restrictives » et « la France […] le déficit le plus élevé des pays de l’euro ».

Alors, conclut-il, il reste « la baisse de la dépense publique » et en particulier la possibilité de « réduire les dépenses sociales (assurance chômage, pensions de retraite, allocation logement, etc.) ». Vous voyez bien qu’il y a toujours un recours : faire payer les pauvres !

V.L.