Naval Group – Lorient : blocus et bouche cousue

25 Septembre 2019

Des journalistes de Disclose, Mediapart et Radio France ainsi que le média néerlandais Lighthouse ont confirmé la preuve vidéo que des navires fabriqués en France sont bien utilisés dans le cadre du conflit au Yémen. Naval Group, dont l’État français est actionnaire majoritaire, a construit des frégates pour l’Arabie saoudite. Ces bâtiments de guerre participent au blocus du Yémen, qui affame la population. D’après certaines ONG, ce blocus aurait fait 85 000 morts d’enfants depuis le début du conflit, privant de carburant les groupes électrogènes des hôpitaux. En armant l’Arabie saoudite, l’État français se fait complice de cet infâme blocus.

Ces révélations n’ont provoqué aucune communication de Naval Group, contrairement au spectacle du lancement du sous-marin Suffren en présence de Macron, et du reportage télé sur les Fremm (frégates multi-missions), construites à Lorient, dont la direction s’est gargarisée ces dernières semaines.

Il est sûr que, même si Naval Group est devenu une entreprise privée, il garde les traditions de la grande muette.

Correspondant LO