Hôtel NH Collection –Marseille : les femmes de ménage toujours mobilisées

11 Septembre 2019

Pour soutenir la grève des femmes de ménage de l’hôtel NH-Collection, à Marseille, commencée il y a cinq mois, un rassemblement se tenait mardi 10 septembre devant l’hôtel, à l’appel de la CNT-SO et de la CGT-HPE (Hôtels de prestige et économiques).

Les femmes de ménage, dénonçant les conditions imposées par le sous-traitant Elior, revendiquent toujours le rappel des impayés sur salaire, une augmentation du taux horaire, un 13e mois. Aux cris de « sous-traitance = maltraitance », elles demandent aussi la fin de la sous-traitance, pour avoir les mêmes salaires et les mêmes conditions de travail que les femmes de chambre du groupe NH.

La présence à la manifestation des employés de l’hôtel Golden Tulip Villa Massalia était un encouragement : à l’issue de leur propre grève en janvier 2019, ceux-ci ont obtenu leur dû, ainsi que l’ouverture de négociations collectives pour la réintégration du personnel sous-traitant dans le groupe. Comme disait l’un d’eux : « On fait le même travail, on doit être payés pareil. »

Les manifestants ont ensuite affiché leur soutien à la grève des femmes de ménage de l’hôtel Ibis Clichy-Batignolles devant l’hôtel Mercure Canebière flambant neuf. Inauguré début juillet 2019 par le même groupe Accor, il est situé à quelques pâtés de maisons des immeubles insalubres qui s’étaient effondrés dans le quartier populaire de Noailles, en novembre dernier. Tout un symbole.

Correspondant LO