Pôle emploi : emplois fantômes, chômeurs réels

04 Septembre 2019

La direction de Pôle emploi a annoncé l’affectation de 1 000 agents supplémentaires comme « conseillers entreprises » d’ici le 1er janvier 2020. Ces conseillers, chargés d’aider les entreprises à recruter, ne conseillent pas directement les chômeurs, mais les employeurs. Et ils seront remplacés auprès des chômeurs par… des travailleurs en CDD ! Belle façon de démontrer que, pour l’État, la précarité des contrats de travail doit devenir la norme.

Cette annonce fait suite à une campagne gouvernementale et médiatique autour des 200 000 emplois qui seraient non pourvus dans le pays. Pour que ces emplois, s’ils existent, ne trouvent pas preneurs, il faut vraiment que les conditions en soient inacceptables, étant donné le chômage de masse qui touche le monde du travail aujourd’hui. Ce chiffre est monté en épingle pour faire croire que la principale cause du chômage serait le refus des chômeurs de travailler, comme si les responsables du chômage n’étaient pas d’abord et avant tout les patrons licencieurs !

Cette campagne antichômeurs va bien au-delà des mots : entre le durcissement des sanctions début 2019 et la diminution des indemnisations suite à la dernière réforme de l’assurance chômage au mois de juillet, c’est une véritable guerre qui est menée aux chômeurs. En faisant pression sur eux, le gouvernement et le patronat veulent contraindre tous les travailleurs à accepter des conditions de travail et de salaire de plus en plus dégradées.

C. D.