Agression de Villeurbanne : un drame révélateur

04 Septembre 2019

Le drame qui s’est déroulé le 31 août à la gare routière et au métro Laurent Bonnevay, à Villeurbanne, a déclenché une polémique odieuse. Sous prétexte que l’agresseur est un réfugié afghan, le Rassemblement national et la droite, par la voix d’Éric Ciotti, ont répandu leur poison xénophobe et islamophobe.

La folie meurtrière qui a frappé cet Afghan révèle surtout ce qu’ont subi certains réfugiés. Cet homme a fui la guerre en Afghanistan, livré aux passeurs, il a traversé clandestinement la moitié du globe, a erré à travers l’Europe. Il vivait dans un foyer à Vaulx-en-Velin. Il y a de quoi devenir fou !

Ce fait divers a montré un tout autre visage, réjouissant, de l’humanité. C’est le courage et le sang-froid des témoins, en particulier un chauffeur de bus, qui ont maîtrisé le forcené tout en empêchant qu’il ne soit lynché. Il aura peut-être échappé aux xénophobes que le chauffeur est un Lyonnais d’origine maghrébine...

Correspondant LO