Quand le Medef remet en cause le capitalisme

28 Août 2019

Pour son université d’été, les 28 et 29 août, le Medef s’interroge sur l’avenir du capitalisme. Pour son président Geoffroy Roux de Bézieux, « une entreprise ne peut pas être prospère dans un environnement qui ne l’est pas ».

Alors, pour débattre de la nécessaire remise en cause de nos modèles, le syndicat patronal a invité des personnalités anticapitalistes convaincues, telles que les ministres macronistes du Travail Muriel Pénicaud, des Transports et de la Transition écologique Élisabeth Borne, de l’Économie Bruno Le Maire ou des Finances Gérald Darmanin. Et, pour lancer le dernier pavé qui abattra le vieux monde, Nicolas Sarkozy.

Avec un tel casting, le capitalisme va sûrement être critiqué, mais devrait finalement sortir vainqueur du débat. Sans trop de difficultés.