Migrants : la Manche, nouveau cimetière marin

28 Août 2019

Dans la nuit du 24 août, 22 migrants ont été secourus au large de Dunkerque. Deux personnes sont toujours portées disparues. Selon la préfecture maritime, depuis le 1er janvier 2019, 1 451 migrants ont tenté la traversée de la Manche, soit deux fois plus que pour toute l’année 2018.

Celle-ci est pourtant extrêmement dangereuse. En effet la Manche est une autoroute de la mer, avec 25 % du trafic maritime mondial, et les courants y sont forts. Mais, après avoir traversé la moitié de la planète, les migrants préfèrent risquer leur vie plutôt que de croupir à Calais.

Sous prétexte d’assurer leur sécurité, le ministère de l’Intérieur a lancé un appel à la délation, demandant à la population de la côte d’Opale d’être « attentive aux rassemblements nocturnes sur la plage », et de signaler « l’achat ou la présence de matériel nautique en quantité anormale ».

Macron peut bien dénoncer les méthodes de Salvini en Méditerranée, c’est la même politique qui est mise en œuvre dans la Manche, avec les mêmes conséquences dramatiques.

Line Kovic