Diabète : Medtronic se sucre

21 Août 2019

L’entreprise Medtronic, multinationale américaine géante de la technologie médicale, vient d’annoncer pour 2020 l’arrêt de la production des pompes à insuline implantées dans l’abdomen, dont elle détient le brevet.

La plupart des diabétiques utilisent des stylos à insuline ou des pompes à insuline externes, pour s’injecter l’insuline que leur pancréas ne fabrique plus. Mais d’autres, très peu nombreux, ont besoin d’une pompe implantée car, chez eux, l’administration d’insuline à travers la peau (stylo ou pompe externe) se fait de façon trop variable. Ils sont aujourd’hui 400 diabétiques dans le monde, dont 250 en France, qui utilisent la pompe Medtronic. Elle seule leur permet de mener une vie normale, en équilibrant leur taux de sucre et en limitant des complications et des hospitalisations fréquentes. Ces malades, dont les pompes actuelles ont une durée de vie de six à huit ans, sont donc extrêmement inquiets.

Mais ce n’est pas le cas de Medtronic, qui ne s’inquiète que pour ses profits. Cette pompe a beau être vendue à 35 000 euros, avec 400 patients, le marché est trop petit pour assurer une rentabilité jugée suffisante pour cette entreprise au chiffre d’affaires de 23 milliards de dollars.

Frédéric GESROL