Hôpitaux Est de Lyon : de quoi faire un malaise

13 Août 2019

Dans les trois hôpitaux du GHE, le groupement des hôpitaux Est de Lyon, il manque du personnel toute l’année mais, avec la chaleur, le travail est encore plus éprouvant.

En ce moment, les Urgences ne sont pas débordées, mais les activités restent intenses. À l’HFME, l’hôpital femme-mère-enfant, la maternité tourne à plein. L’hôpital, récent, a une climatisation. Pour les bébés, la température recommandée est 23-24°C. Mais dans les chambres de la maternité, elle n’est pas mise en route et la température dépasse largement celle préconisée pour les bébés !

Les hôpitaux neurologique et cardiologique, déjà anciens, sont en cours de réfection, mais les chambres de Cardio non encore refaites sont étouffantes. Et dans les parties maintenant climatisées, comme dans l’HFME, l’eau coule des plafonds par les grilles de climatisation, si bien qu’il y a un peu partout des bassines pour la récupérer, ce qui est dangereux.

La longue passerelle vitrée qui relie Neuro et Cardio est une véritable étuve en été, ce qui est une épreuve pour les malades et les brancardiers du Stip, le service transport interhôpitaux. Ces derniers, qui interviennent sur les trois hôpitaux, ont réclamé d’avoir des bouteilles d’eau, qui leur ont été refusées sous prétexte qu’il y a des fontaines d’eau, parfois vides, et des salles de détente. Mais ils n’ont pas toujours le temps de se rendre ni aux unes ni aux autres, au point que l’un d’entre eux a fait un malaise.

Correspondant LO