Sur un chantier du bâtiment : accident mortel

07 Août 2019

Le 29 juillet, un échafaudage suspendu sur lequel se trouvaient quatre ouvriers s’est effondré près de la place d’Italie, à Paris. Trois sont gravement blessés et l’un est décédé, qui avait rejoint ce chantier le matin même.

L’échafaudage donnait sur l’atelier RATP de maintenance. Une partie du bâtiment de cet atelier va être transformée en logements. Une autre partie du bâtiment est aussi en chantier et il est prévu d’y installer un poste de commande d’une ligne de métro.

Les travailleurs des deux chantiers ont été très touchés d’autant plus qu’une partie d’entre eux passaient sous l’échafaudage pour se rendre sur leur propre chantier. Ceux de la RATP, qui travaillent à quelques dizaines de mètres, ont aussi été choqués par ce drame.

Les deux chantiers sont maintenant arrêtés et pour sécuriser les lieux, les pompiers ont dû démonter une des passerelles qui menaçait de s’effondrer.

Comme chaque fois face à de tels événements dramatiques, une cellule psychologique a été mise en place pour les ouvriers des chantiers et ceux de la RATP mais cela est dérisoire. Si la sécurité des travailleurs était vraiment la préoccupation principale, comment un tel échafaudage pourrait-il s’effondrer ?

Correspondant LO