Montreuil : les travailleurs sans-papiers toujours mobilisés

07 Août 2019

Samedi 3 août, plus de 450 manifestants ont défilé dans les rues de Montreuil, en Seine-Saint-Denis.

Ils dénoncaient le harcèlement policier, les dizaines d’arrestations de travailleurs sans-papiers et les nombreux ordres de reconduite à la frontière (OQTF) dont ils sont menacés.

Dans une ambiance de solidarité entre travailleurs migrants, la manifestation regroupait différents collectifs autour des travailleurs africains de l’ex-foyer Bara, logés maintenant dans un ancien bâtiment appartenant à l’AFPA et réquisitionné par la mairie. Parmi eux se trouvaient des travailleurs de Chronopost en grève. Sans-papiers, ils sont en lutte depuis le 11 juin pour faire reconnaître leur contrat de travail et demander leur régularisation.

Leur combat a encouragé d’autres travailleurs à s’engager à leur tour dans une mobilisation. Comme tous le disent : « Hier esclaves colonisés, aujourd’hui toujours exploités, ça suffit, y’en a marre. »

Correspondant LO