Affaire Legay : Prêtre change de chaire

07 Août 2019

Jean-Michel Prêtre, procureur de la République au tribunal de grande instance de Nice, aurait été proposé par la Chancellerie au poste d’avocat général près de la cour d’appel de Lyon. Cette mutation fait évidemment suite à son comportement pitoyable dans l’affaire Geneviève Legay, dans laquelle ses mensonges sont apparus au grand jour.

Après que cette militante septuagénaire avait été blessée lors d’une charge de CRS le 23 mars, ce procureur avait déclaré que la police n’était pour rien dans l’accident, et même confié l’enquête à la concubine du policier responsable. Le mensonge au fond n’était pas pire que celui du récent rapport de l’IGPN sur les faits de Nantes, ni sans doute que bien d’autres qui restent dans l’ombre. Mais devant l’évidence le procureur de Nice avait dû reconnaître avoir menti sur les faits... pour ne pas mettre en difficulté le président !

Le fait est que pour un Macron de tels soutiens valent bien des adversaires, et la nouvelle affectation de ce Prêtre a tout d’une mise au rencart. L’excès de zèle, s’il est trop visible et trop maladroit, ne paye pas toujours. Mais on peut imaginer que dans l’appareil d’État, il est courant et vaut de belles promotions à beaucoup d’autres.

A.F.