Renault – Flins : un salaire en temps et en heure !

24 Juillet 2019

Le 15 juillet, plusieurs dizaines de travailleurs intérimaires employés par Adecco sur le site Renault de Flins se sont rassemblés sur le parking de l’usine. La paye, qui aurait dû être virée le 12 juillet, était toujours absente des radars le 15.

Le mécontentement s’exprimait largement dans les ateliers ce lundi matin-là, car beaucoup s’étaient vu refuser des prélèvements par leur banque, leur compte étant insuffisamment provisionné. Et, pour chaque refus, la banque prélevait des frais de 28 euros !

Rassemblés au changement d’équipe devant les locaux de l’agence d’intérim de la rotonde, sur le parking de Renault, les travailleurs non payés faisaient entendre leurs protestations : « Comment vivre avec le compte en banque en négatif ? », « On n’est pas à Koh-Lanta, on ne va pas manger de la terre ! » ou « Quand nous on arrive cinq minutes en retard, nous devons impérativement nous justifier. » Tant et si bien que la responsable de l’agence dut montrer son nez et ne put qu’invoquer un prétendu problème technique auquel elle ne pouvait rien. Peu importaient les justifications qui n’en étaient pas, pour les travailleurs, Renault, donneur d’ordres, et Adecco pouvaient payer !

Toujours est-il que, une heure plus tard à peine, les travailleurs pénalisés recevaient des SMS les informant que la paye était enfin virée. Comme quoi la sourde oreille des employeurs ne résiste pas toujours à une colère ouvrière bien bruyante.

Correspondant LO