Nos lecteurs écrivent : Pôle emploi radie pour arrêt maladie

24 Juillet 2019

Je travaille depuis des années en cumulant des heures d’emploi salarié et des allocations chômage. J’effectue quelques heures comme auxiliaire de vie à domicile, surveillante de cantine, ménage ou travail dans une clinique, en fonction des propositions de ces employeurs. Suite à une entorse, j’ai dû me mettre en arrêt maladie 15 jours et j’ai eu la surprise de découvrir que Pôle emploi m’avait radiée.

Effectivement, la règle de Pôle emploi est de considérer comme inscrits uniquement les demandeurs d’emploi capables de travailler immédiatement. Résultat : j’ai dû vivre avec 200 euros d’indemnité versée par la Sécurité sociale, au lieu de 800 euros environ chaque mois.

À l’issue de mon arrêt maladie, j’ai donc dû me réinscrire, Pôle emploi a recalculé mes droits.

Les chômeurs qui travaillent sans avoir de temps complet n’ont pas intérêt à être malades. Cela pose de plus la question : combien d’inscrits à Pôle emploi sont radiés chaque mois de cette façon ? Dans quelle mesure cela favorise-t-il une baisse artificielle du nombre de chômeurs ?

D.M. (Aisne)