Territoriaux de Mulhouse : à travail permanent, emploi permanent…

17 Juillet 2019

Avec son projet de réforme de la fonction publique, le gouvernement veut généraliser encore plus la précarité, alors que déjà un agent sur cinq est contractuel.

Sur les quelque 3 100 agents de la ville et de la communauté d’agglomération de Mulhouse, dans le Haut-Rhin, près de 450 sont contractuels. Ils peuvent rester des années en CDD ; seulement vingt postes ont été ouverts à la titularisation en 2018. Les femmes sont les plus nombreuses et cumulent précarité avec bas salaires, étant souvent à temps non complet, comme dans le secteur périscolaire.

Mais le gouvernement voudrait encore « flexibiliser la gestion des ressources humaines » en recourant plus aux CDD, y compris avec un temps de travail inférieur à 50 %, et aussi à des contrats de projet (à durée non définie, le temps d’une mission). Tout cela pour continuer à faire des économies dans les services utiles à la population.

Du travail, il y en a en permanence et de plus en plus : il n’y a aucune raison que ces collègues ne soient pas embauchés de manière permanente.

Correspondant LO