Grèce : Les résultats des élections législatives

10 Juillet 2019

Kyriakos Mitsotakis, le chef du parti de droite Nouvelle démocratie (ND), a obtenu la majorité absolue à l’Assemblée grecque : 158 députés sur 300, avec 39,9% des voix, contre 31,53% et 86 sièges au Premier ministre sortant, Alexis Tsipras. L’écart en pourcentage n’est pas très important mais la loi accorde un bonus de 50 sièges à la liste arrivée en tête. Tablant sur le nationalisme et sur l’hostilité aux migrants, Mitsotakis a sans doute gagné une partie des électeurs d’extrême droite.

Aube Dorée (XA), parti aux sympathies néo-nazies, tombe de 7 % sous la barre des 3 % et perd ses élus. Mais la Solution grecque (EL), regroupement de divers mouvements d’extrême droite, a obtenu 10 sièges avec 3,7 % des voix.

Le Pasok (Mouvement socialiste panhellénique), longtemps au pouvoir, en alternance ou avec la droite, n’existe plus. Ce qu’il en reste se retrouve dans un regroupement, le Mouvement pour le changement ( KINAL) qui, avec 8,1% des voix, a 22 députés.

Le Parti communiste (KKE), avec 5,3 %, conserve ses 15 élus. Quant à MeRA25 (le Front de désobéissance réaliste européen) de Yannis Varoufakis, ancien ministre de finances de Tsipras, il obtient 9 députés avec 3,4 %.

L’abstention a dépassé les 40% malgré le vote obligatoire, un chiffre qui a augmenté avec les années de crise.

S.M.