Emploi : gare à l’intox !

05 Juin 2019

N’en jetez plus, la cour est pleine ! La palme revient au quotidien Aujourd’hui et à la société d’intérim Adecco qui annoncent 3,5 millions d’intentions d’embauche. Pôle emploi, plus modeste, ne parle que de 2,693 millions. Et tous de se féliciter de chiffres en hausse : pour Pôle emploi, 14,8 % de plus par rapport à 2018. De plus, 45,2 % de ces intentions d’embauche concerneraient des CDI. Il semble donc que tout aille bien dans le meilleur des mondes.

Tout cela n’est que du bluff. D’abord il n’y a là que des intentions d’embauche, et pas des embauches fermes, les patrons n’hésitant pas à dire que, dans la moitié des cas, ils risquent de ne pas trouver le bon candidat. Quant aux embauches réelles, plus de la moitié seront en CDD et en intérim, pour des périodes qui ne seront peut-être que de quelques jours. Enfin, avec les vagues de licenciements annoncées en une seule semaine (GE, Ascoval, Whirlpool, etc.), la seule chose certaine est la disparition d’emplois, bien réelle elle, face à 6 millions de chômeurs.

De prétendus experts peuvent donner des chiffres rassurants, pour accréditer l’idée que grâce à l’action gouvernementale le chômage baisse. Les patrons peuvent y mettre du leur tant que cela ne leur coûte rien. Comme Gattaz, cet ex-dirigeant du Medef, qui se promenait avec un pin’s promettant la création d’un million d’emplois, dont on n’a jamais vu la couleur.

Cédric DUVAL