Bardella protège les poches du patronat

22 Mai 2019

Interpellé par une auditrice gilet jaune de France Inter, qui lui demandait pourquoi son parti ne revendiquait pas d’augmentation du smic, Jordan Bardella, qui conduit la liste du RN aux européennes a répondu : « Si vous augmentez le smic ce sont les chefs d’entreprise, notamment les chefs de petites et moyennes entreprises, qui vont la payer. »

Sous prétexte de protéger les petits et moyens patrons, ce que Bardella défend, c’est le droit des grands groupes de la distribution, de l’industrie, du transport, etc. de continuer à verser des salaires qui ne permettent pas de vivre. Comme tous les autres candidats de la bourgeoisie !

Mais, comme le RN se prétend aussi proche des classes populaires qu’il serait éloigné des élites, il a une solution et propose la suppression des cotisations sociales salariales et leur prise en charge par l’État. Ainsi les salaires versés pourraient augmenter, sans devoir prendre dans les coffres du patronat.

Faire payer une petite avancée de pouvoir d’achat d’une partie des travailleurs par l’ensemble des classes populaires, à coup d’économies sur les services publics : Macron n’a pas fait autre chose quand il a prétendu répondre aux revendications des gilets jaunes. Et c’est ce duo-là qui prétend nous vendre un scénario d’opposition irréductible entre deux projets. Quelle blague !

N. C.