Renault – Flins : il pleut des voitures, danger !

15 Mai 2019

Le 26 avril, à l’usine Renault de Flins, dans les Yvelines, une voiture est tombée du haut de la chaîne suspendue dans le secteur Peinture.

Cette chaîne, composée de balancelles enfermant les véhicules, les transfère pour qu’ils soient peints, soit par des robots soit au pistolet par des travailleurs. Par chance, la balancelle est tombée sur les robots. Après une enquête, la direction et les syndicats, sauf la CGT, ont décidé de lever la procédure de danger grave et imminent.

Deux semaines plus tard, une autre voiture est à nouveau tombée de la chaîne, heureusement sans dommage pour les travailleurs.

Il est évident que cela ne peut que recommencer et qu’un accident grave est inévitable. Après le premier, la direction a fait la sourde oreille. Elle se contente de réparations à la petite semaine. Le 14 mai, à nouveau, une lourde charge, un palan de 300 kilos, est tombé dans l’atelier du LA, heureusement sans toucher qui que ce soit. Une nouvelle procédure de danger grave et imminent a été posée.

Réparer vraiment les installations, c’est une urgence. Poser des rustines sur du matériel défectueux, c’est juste risquer la vie des travailleurs.

Correspondant LO