Libération de Louisa Hanoune !

15 Mai 2019

Le 9 mai en Algérie Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs était à son tour arrêtée. Après avoir fait arrêter des grands patrons et des généraux, Gaïd Salah s’attaque ainsi à la responsable d’un parti se réclamant de la défense des travailleurs. Elle est accusée de « complot ayant pour but de porter atteinte à l’autorité du commandant d’une formation militaire » et pour « changer le régime ».

Louisa Hanoune, qui a été la première femme du monde arabe à se présenter à une élection présidentielle, y avait gagné une popularité parmi les travailleurs. Puis, au nom de la stabilité du pays et de la défense de la nation algérienne, son parti, le PT, a apporté pendant plus de vingt ans son soutien à Bouteflika. C’était malheureusement renoncer à proposer une politique indépendante à la classe ouvrière algérienne et abandonner l’internationalisme pour le nationalisme.

Mais si les travailleurs d’Algérie peuvent avoir bien des critiques à faire au PT et à Louisa Hanoune, ils ne peuvent que s’opposer à cette arrestation. Le chef de l’armée, qui prend la posture de sauveur du mouvement et de justicier, veut ainsi jouer à l’arbitre qui frappe aussi bien à sa gauche qu’à sa droite. Il crée un précédent qui vise à intimider tous les militants et derrière eux le monde du travail.

Ce n’est pas à Gaïd Salah, c’est aux travailleurs dans les entreprises, à la population dans les quartiers de discuter démocratiquement et de choisir parmi les différentes politiques qui leur sont proposées. Il faut exiger la libération immédiate de Louisa Hanoune !

L.W.