Pologne : les enseignants en grève

17 Avril 2019

Depuis lundi 8 avril, plus de 500 000 enseignants polonais du primaire et du secondaire se sont mis en grève illimitée, perturbant voire fermant 74 % des établissements scolaires du pays.

Ils sont en grève principalement pour demander une augmentation de salaire de 30 %. En effet, un enseignant polonais gagne, au bout de vingt ans d’ancienneté, 2 800 zlotys, soit environ 650 euros, alors que le salaire moyen en Pologne est de 3 500 zlotys (875 euros). Selon une étude de l’OCDE qui compare les salaires des enseignants européens en parité de pouvoir d’achat, les enseignants polonais seraient parmi les plus mal payés d’Europe.

Ils ont donc déclenché cette grève, après des négociations où le gouvernement leur a proposé une augmentation de 15 % des salaires, mais en augmentant le temps de travail, ce que bien évidemment ils refusent. Au cours de ces dernières années, le milieu enseignant a déjà été attaqué avec la refonte du système scolaire, qui a amené une multitude de suppressions de postes. Et il subit aussi la mise aux normes traditionalistes et nationalistes de tous les enseignements.

La grève des enseignants est la plus forte grève qu’a connue la Pologne depuis des années. C’est réjouissant de voir que le gouvernement ultraréactionnaire polonais, qui avance au bulldozer dans bien des domaines, est cette fois-ci bloqué.

Nelly MEYER