Grenoble : la mairie envoie la police contre des sans-abri

17 Avril 2019

Mercredi 10 avril, la mairie a fait évacuer par la police les locaux de l’ancien siège du Crédit agricole, acquis par la ville de Grenoble.

Une vingtaine de personnes sans abri s’y étaient installées la veille, avec l’aide de militants de l’association Droit au logement (DAL). Cette expulsion a été violente, et dans l’opération un policier a même aspergé de gaz une dame âgée et une fillette.

Outre la violence policière, les militants du DAL dénoncent l’hypocrisie de la mairie, dirigée par Europe écologie-Les Verts et le Front de gauche. Alors même qu’elle négociait des solutions d’hébergement, elle a fait appel à la police.

À Grenoble comme ailleurs, de nombreuses personnes se retrouvent à la rue. Les promoteurs construisent des logements dont les prix sont inaccessibles pour la population pauvre, et les habitations à loyer vraiment modéré sont en nombre largement insuffisant.

Aujourd’hui, la mairie se plaint que le DAL ait, comme elle dit, politisé l’affaire en la rendant publique. Mais ce qui est inadmissible, c’est qu’elle puisse chasser d’un local inoccupé qui lui appartient celles et ceux qui espéraient y trouver un abri pour quelque temps, alors même que ne leur est proposé aucun relogement durable.

D.M.