Électricité : De Rugy défend la hausse

10 Avril 2019

De Rugy, le ministre de la Transition écologique, a déclaré à l’Assemblée nationale, pour justifier la hausse de l’électricité qui devrait arriver en juin : « Les tarifs doivent couvrir les coûts de production ». À quoi le Journal du Dimanche du 7 avril répond, à juste titre, « faux ». En effet il n’y a strictement aucune raison, dans l’exploitation des centrales électriques, pour que les tarifs grimpent.

D’ailleurs l’Autorité de la concurrence, qui s’oppose à la Commission de régulation de l’énergie, a donné le 25 mars un avis défavorable à la hausse envisagée, et elle estime que « 40 % de la hausse ne correspondent pas à une augmentation des coûts de fourniture d’EDF, mais permettent aux concurrents de proposer des prix égaux ou inférieurs aux tarifs réglementés ». Car c’est bien là le fond de la question. La hausse de 5,9 % envisagée a surtout pour fonction de permettre aux concurrents d’EDF, de plus en plus nombreux et de plus en plus affamés, de continuer à exister alors qu’ils ne produisent pas le moindre électron et qu’ils n’ont jamais investi un centime dans l’électricité.

C’est De Rugy, ce soi-disant écologiste, qui veut faire accepter aux clients des fournisseurs d’électricité cette hausse totalement injustifiée.

Une place de ministre, ça se mérite.

André VICTOR