Hôpitaux psychiatriques – Lyon : il faut soigner les malades, pas les banquiers

27 Mars 2019

Jeudi 21 mars, 150 travailleurs des hôpitaux psychiatriques de Lyon se sont rassemblés devant l’Agence régionale de santé (ARS). Tous dénonçaient les économies brutales que le gouvernement leur impose : 10 millions d’euros d’économies ont été annoncés à l’hôpital du Vinatier, où la contestation se manifeste depuis plusieurs semaines ; 700 000 euros d’économies à l’hôpital de Saint-Cyr ; des dizaines de postes de soignants qui manquent à Saint-Jean-de-Dieu comme dans les autres hôpitaux.

Partout, les places manquent pour accueillir les malades et les conditions de travail sont devenues déplorables. Les hôpitaux ont été contraints de s’endetter auprès des banques. Aujourd’hui, ils doivent se serrer la ceinture pour payer cette dette. Dans cette société, les intérêts versés aux banques passent avant l’intérêt des malades et des agents hospitaliers.

Correspondant LO