Les partis d’opposition face à la contestation

27 Février 2019

Les partis qui s’opposent à Bouteflika sont des opposants de façade, qui pour certains ont participé au pouvoir, comme les islamistes du MSP ou les démocrates bourgeois du RCD, sans parler d’Ali Benflis qui fut Premier ministre. Louisa Hanoune, dirigeante du Parti des travailleurs, a apporté en permanence son soutien à Bouteflika au nom de la défense de la nation et de la stabilité. Elle demande un report des élections et annoncera le 1er mars si elle se présente. Le Front des forces socialistes (FFS) et le RCD appellent au boycott des élections, contrairement au MSP qui présente Abderrazak Makri.

S’ils espèrent que la contestation leur profitera, les uns et les autres s’en sont tenus à distance car ils veulent avant tout apparaître comme responsables vis-à-vis de la bourgeoisie algérienne et internationale.

L.W.