Chantage patronal

27 Février 2019

Roux de Bézieux, le président du Medef, ne veut pas que les entreprises soient taxées sur les contrats de travail courts qu’elles imposent de plus en plus. Il pratique le chantage patronal habituel : si ces contrats de travail sont taxés, « à la place les entreprises feront malheureusement appel à d’autres formes de travail : autoentrepreneurs, travail au noir… ». Autrement dit, si on ne peut pas voler légalement les travailleurs, on les volera tout court !

L.D.