Affaire(s) Benalla : c’est vraiment parti pour durer

27 Février 2019

Les spécialistes de séries télé connaissent Les vertiges de la passion : c’est la série la plus longue diffusée aux États-Unis, de 1952 à 2009, avec 15 762 épisodes. Voir l’intégralité des épisodes imposait que l’on ait de la chance sur le plan de l’espérance de vie. Va-t-on vers une longévité aussi exceptionnelle avec les aventures de Benalla ?

Le dernier épisode a été la publication des conclusions de l’enquête menée par la commission du Sénat qui conclut que Benalla – qui a passé une semaine sous les verrous avec son alter ego du 1er Mai Vincent Crase – a menti comme un arracheur de dents. Mais surtout, d’après la commission d’enquête, trois proches du président de la République ont eux aussi menti aux sénateurs : son directeur de cabinet, son secrétaire général et l’officier responsable du Groupe de sécurité du président. Et derrière eux c’est bien sûr Macron qui est visé.

Bref, au bilan des épisodes précédents : cinq enquêtes judiciaires sont désormais engagées contre Benalla, et d’autres suivront.

Le feuilleton est donc loin d’être terminé. Les mœurs et méthodes qui ont cours au sein de l’appareil d’État et à son sommet peuvent alimenter une longue série… au moins jusqu’à la fin de la présidence Macron.

B. S.