CAF d’Ille-et-Vilaine : un coup de colère

13 Février 2019

Dans le cadre d’appels nationaux lancés à la Sécurité sociale, les caisses d’Ille-et-Vilaine ont connu deux jours de grève assez suivis, les 18 décembre et 29 janvier dernier.

Il y a eu entre 20 à 40 % de grévistes. Par exemple à la Caisse d’allocations familiales, il y a eu 38 % de grévistes mardi 29 janvier.

Cette mobilisation à la CAF survient dans un contexte de surcroît de travail se traduisant par plus de 13 000 dossiers supplémentaires pour la prime d’activité en Ille-et-Vilaine.

La colère a éclaté vendredi 1er février, lorsque les collègues d’un agent ont appris qu’il allait être renvoyé fin février.

Cela fait trois ans qu’il travaille dans la caisse, deux ans sous contrat d’avenir puis un an en CDD. Ce licenciement a été pour eux la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Ils sont montés au 14e, l’étage de la direction, pour lui dire son fait et protester.

Celle-ci ayant maintenu sa décision, ses collègues continuent de se mobiliser pour qu’il reste.

Plusieurs débrayages ont été programmés à l’appel des syndicats CGT et CFDT, dont un premier a eu lieu jeudi 7 février. Une cinquantaine d’agents se sont rassemblés au pied de la tour Sécurité sociale et ont affirmé dans une affiche : « Accueil CAF saturé ! Pourtant la direction refuse de renouveler le contrat d’un agent… Solidaires, ses collègues réclament le renouvellement de son contrat en CDI. »

Correspondant LO