Benalla : saison 3

23 Janvier 2019

L’ancien garde du corps de Macron, Alexandre Benalla, a été mis en examen pour avoir détenu et utilisé des passeports diplomatiques sans autorisation. Cela lui a valu d’être entendu une nouvelle fois le 21 janvier par une commission d’enquête du Sénat.

Alors qu’il n’occupait plus aucune fonction à l’Élysée depuis le mois de juin, Benalla a pu utiliser ces passeports pour voyager une vingtaine de fois, en Israël, au Maroc, aux Bahamas et au Tchad, et rencontrer plusieurs chefs d’État, dont le dictateur tchadien Idriss Deby.

Gêné par ces révélations, le directeur de cabinet de Macron affirme avoir cru l’affaire réglée et les passeports rendus après le licenciement de Benalla.

Un téléphone crypté Téorem, réservé aux plus hauts représentants de l’État pour des conversations confidentielles, est resté en possession de Benalla, qui aurait oublié de le rendre lors de son licenciement.

Les spéculations sur le rôle réel de l’ancien Monsieur sécurité de Macron vont bon train. Électron libre ou émissaire de l’ombre ? Une confirmation de plus que le nouveau monde de Macron s’inscrit parfaitement dans les traditions les plus anciennes et les plus obscures de la Ve République et de ses hommes de main.

Jacques Le Gall