Bic - Vannes : contre les licenciements

09 Janvier 2019

Une grande partie des 33 travailleurs de l’usine Bic de Vannes, dans le Morbihan, qui produisent le stylo quatre couleurs, sont en grève depuis jeudi 3 janvier.

La direction du groupe a en effet décidé la fermeture de l’atelier de production de Bic Écriture à Vannes pour transférer une partie de la production vers Marne-la-Vallée et l’autre partie vers la Tunisie.

Le mal-nommé plan de sauvegarde de l’emploi prévoit un reclassement de six salariés vers Marne-la-Vallée, les licenciements étant prévus entre fin avril et début juillet.

Ces travailleurs ont entre 20 et 38 ans d’ancienneté chez Bic et n’envisagent pas d’être reclassés en région parisienne, à près de 500 kilomètres.

Le groupe Bic regorge d’argent et a redistribué 280 millions d’euros à ses actionnaires ! Les travailleurs sont bien déterminés à se défendre car c’est toute leur vie et celle de leur famille qui est ainsi chamboulée.

Correspondant LO