Noël : des gilets jaunes par milliers...

26 Décembre 2018

Esprit de Noël es-tu là ? Non, répondent en chœur les commerçants, qui mesurent ledit esprit à l’aune de leur chiffre d’affaires. D’après leurs calculs, le manque à gagner enregistré par la grande distribution à cause des gilets jaunes s’élèverait à deux milliards d’euros.

Leur mouvement a, sans aucun doute, gêné les affaires de certains, à commencer par ceux qui ont vitrine sur les Champs-Élysées. Mais la véritable catastrophe économique et sociale n’est pas là. Elle est dans la vie de misère imposée à des millions de femmes et d’hommes, qu’ils soient retraités, chômeurs, salariés ou petits commerçants. Elle est dans l’angoisse de ceux qui craignent d’être licenciés ou de perdre leur logement. Elle est dans l’humiliation vécue par ceux qui dépendent des Restos du cœur pour se nourrir. C’est ce point de vue que les gilets jaunes font entendre depuis des semaines et c’est ce qui les a conduits à se mobiliser.

Oui, les commerçants font leurs comptes et l’état de leurs pertes. Mais les travailleurs salariés peuvent faire de même. Le gel des salaires, la chute de revenu quand on se retrouve au chômage, les agios payés à la banque parce qu’on vit à découvert, tout cela n’est jamais chiffré et comptabilisé pour être dénoncé comme une perte pour l’économie et la société. Eh bien, les travailleurs doivent le faire et revendiquer leur dû. Le mouvement des gilets jaunes a ouvert la voie pour cela. Plus que l’esprit de Noël, il fait souffler l’esprit de luttes, et c’est tant mieux !

Lila VERMER