Japon : Ghosn prolonge son séjour

26 Décembre 2018

Carlos Ghosn entame sa troisième période de détention. Il restera en prison au moins jusqu’au 1er janvier, la justice japonaise ayant décidé le 23 décembre de prolonger sa garde à vue.

Ghosn a d’abord été suspecté d’avoir dissimulé, dans son rapport financier officiel aux autorités boursières, une partie de ses rémunérations, soit 38 millions d’euros, entre 2011 et 2015, puis peut-être après 2015. Il est maintenant accusé par le procureur d’abus de confiance aggravé pour avoir monté une opération frauduleuse aux dépens de Nissan. Dans la foulée de la crise financière de 2008, il aurait utilisé des fonds de réserve de la présidence de Nissan pour, par un biais détourné et le truchement d’un ami libanais milliardaire, soutenir son fonds d’investissement personnel et rassurer sa propre banque, inquiète d’une perte potentielle d’une quinzaine de millions de dollars.

La presse japonaise laisse entendre aussi que Ghosn aurait fait acheter, par le biais d’une filiale de Nissan, quelques résidences de luxe qu’il pouvait utiliser, à Rio, Tokyo, Amsterdam ou Beyrouth.

Il n’est pas sûr que cette prolongation soit la dernière, d’autant que l’affaire est aussi très liée à des règlements de comptes entre Nissan et Renault. Quel manque de chance, pour un PDG qui ne fait que ce que font tant d’autres !

Sylvie MARÉCHAL