Lycées professionnels : contre la réforme Blanquer

28 Novembre 2018

Mardi 27 novembre, les syndicats de l’enseignement professionnel ont appelé à une nouvelle journée de grève et de manifestation contre la réforme Blanquer. C’était la troisième depuis septembre dans l’Éducation, et seul le personnel de la filière professionnelle y était appelé. À Paris, une manifestation est partie du Centre Pompidou pour rejoindre la place de la République.

En fait de réforme, c’est un retour en arrière que le gouvernement veut imposer en passant en force contre l’opinion de la grande majorité des enseignants : la diminution importante des heures d’enseignement en mathématiques, français et histoire-géographie en CAP et bac professionnel que souhaite le gouvernement ramènera les jeunes travailleurs à l’époque où leur bagage culturel était réduit au minimum. Au contraire, tout devrait être fait pour garantir à ces jeunes, plus vite entrés dans la vie active, la culture la plus large possible, d’autant que ce sont souvent des élèves qui ont été en difficulté dans leur parcours scolaire.

Mais le but de Blanquer est tout simplement de faire des économies et de supprimer des postes d’enseignants, voire des filières entières. La seule logique du gouvernement est celle des économies dans les services publics utiles à la population, imposées aux classes populaires pour arroser de milliards la bourgeoisie et le grand patronat.

Boris SAVIN