Épuration ethnique en Alsace-Lorraine

28 Novembre 2018

Pour la population ­d’Alsace-Lorraine, le rattachement à la France en 1918 ne fut pas synonyme de liberté. Le 14 décembre 1918, les autorités militaires françaises instaurèrent une sélection de la population en fonction de son origine. Quatre cartes d’identité apparurent : la carte A était réservée aux Alsaciens-Lorrains dont les deux parents étaient nés en France avant 1870 ; la carte B était pour ceux dont un des parents était d’origine étrangère ; la carte C pour ceux dont les parents étaient originaires d’un pays allié pendant la guerre ; la D était destinée à ceux originaires des pays ennemis pendant la guerre, y compris ceux nés en Alsace-Lorraine après 1870.

Des dizaines de milliers d’hommes et femmes ne connaissant que l’allemand furent expulsés d’Alsace-Lorraine, où l’emploi de la langue allemande fut proscrit. La reconquête de la région en 1918 fut ainsi pour beaucoup synonyme d’épuration ethnique.

É. H.