La Poste – Lyon : en correctionnelle pour s’être mal garé

21 Novembre 2018

Jeudi 15 novembre, Christophe, livreur de colis de La Poste, était assigné en correctionnelle pour n’avoir pas obtempéré aux injonctions de la police municipale de Lyon le 21 juin, jour de la Fête de la musique.

Son véhicule professionnel était garé sur un emplacement non prévu pour le stationnement, mais utilisé par les postiers, qui n’ont pas d’autre choix, dans le quartier très dense des Terreaux. Toute la scène avait eu lieu devant de nombreux témoins et elle avait été filmée. On le voit plaqué contre son véhicule, menotté et finalement embarqué en garde à vue. Pourtant la justice a donné suite à la plainte des policiers, mais pas à celle de Christophe qui a pourtant été violenté, comme le montrent les images accessibles à tous. Quant à La Poste, elle lui a refusé l’aide juridique qu’elle prétend offrir à ses agents dans le cadre de leur activité. Et elle menace de le licencier si une peine est prononcée par le tribunal.

Heureusement, de nombreux collègues de travail, indignés par l’attitude de la justice et de la direction de La Poste, sont venus le soutenir devant le tribunal. Finalement, les juges ont accepté le report de six mois de son affaire pour qu’il puisse préparer sa défense.

Correspondant LO