Au Technocentre Renault – Guyancourt

21 Novembre 2018

Au Technocentre Renault de Guyancourt, dans les Yvelines, certains salariés exprimaient une inquiétude face à l’avenir, à l’heure où le ministre de l’Économie évoquait une gouvernance intérimaire pour Renault. Mais c’est l’écœurement qui dominait dans les bureaux d’étude : « Il n’en a jamais assez. Avec tout ce qu’il gagne déjà, c’est scandaleux. »

La direction de Renault a envoyé à tous les salariés un message de soutien au PDG : « En votre nom, nous voulons écrire ici notre total soutien à notre président-directeur général. »

Cela a eu le don d’énerver les travailleurs qui disaient : « Nous, on n’a rien demandé, et la direction n’a pas à parler en notre nom. »

C’est sûr, direction et travailleurs ne sont pas du même bord et ont des intérêts opposés.

Correspondant LO