Pompiers de Lyon : le gouvernement jette de l’huile sur le feu

07 Novembre 2018

Les pompiers professionnels de Lyon ont une nouvelle fois manifesté pour demander 300 embauches, des augmentations de salaire et une amélioration des horaires de travail.

Ils ne sont pas les seuls à être victimes des économies imposées par le gouvernement : à Érôme, dans la Drôme, malgré l’opposition des habitants, la caserne ferme et la plupart des pompiers, qui sont des volontaires, ne pourront pas se reporter sur une commune plus éloignée. Pour la population, les délais d’intervention seront allongés puisqu’ils viendront de plus loin.

Pour pouvoir faire couler à flots l’argent de l’État dans les poches de la bourgeoisie, le gouvernement n’hésite pas à s’attaquer aux services publics les plus vitaux, comme les pompiers.

Correspondant LO